Quel estl'inhalateur idéal pour votre cheval ?

Lors de l'achat d'un inhalateur pour votre cheval, il est essentiel de s'assurer qu'une quantité suffisante de substance atteint les grands poumons du cheval (y compris les voies respiratoires profondes). Sinon, l'inhalation n'est qu'une "goutte d'eau dans l'océan". Les trois critères suivants sont donc d'une importance capitale lors de l'achat d'un inhalateur pour chevaux :

La taille des particules

Les particules doivent être assez petites pour pénétrer dans les ramifications les plus étroites du poumon. Les particules de plus de 5 µm (micromètres) n'atteignent que les voies respiratoires supérieures. Toutes les particules de moins de 5 µm sont considérées comme pénétrant dans les poumons. Cela signifie qu'elles peuvent atteindre et agir dans les bronches et les alvéoles. L'inhalateur que vous choisissez doit donc absolument produire des particules pénétrant dans les poumons.

La quantité de particules

En raison de la taille considérable des poumons du cheval, la performance du nébuliseur, c'est-à-dire la quantité de matière nébulisée, est particulièrement importante. Le volume pulmonaire d'un cheval de 500 kilos contient environ 40 litres (et est donc environ 11 fois plus grand que celui d'un adulte moyen). Au repos, un cheval prend environ 12 respirations par minute, inhalant chaque fois environ 4 à 6 litres d'air. Cela donne un volume respiratoire moyen d'environ 60 litres par minute. Idéalement, plusieurs millilitres par inspiration devraient être nébulisés et expirés.

L'inhalant (= la substance à inhaler)

L'inhalant à utiliser doit être prescrit ou ordonné par le vétérinaire après un diagnostic précis. Y a-t-il une inflammation du tissu pulmonaire ? Les spasmes des muscles bronchiques doivent-ils être relâchés ? Y a-t-il du mucus tenace dans les poumons qui doit être éliminé ou les voies respiratoires doivent-elles simplement être humidifiées ? Selon le diagnostic et l'objectif de l'inhalation, différentes solutions d'inhalation ou médicaments solubles peuvent être indiqués. Il existe différentes sortes de corticostéroïdes, d'expectorants, de bronchodilatateurs, de spasmolytiques, de remèdes homéopathiques, de liquides à base de plantes ou de solutions salines pures pour la thérapie par inhalation. Il est donc avantageux que votre inhalateur puisse nébuliser autant de substances que possible sans être endommagé.